Profession dentiste

Le dentiste est le professionnel de la santé qui voit à la prévention, au dépistage, au diagnostic et au traitement des déficiences et des anomalies de la dentition, de la bouche, des maxillaires ou des tissus avoisinants chez l'être humain. À l'aide de tests diagnostiques, tels que les radiographies, il identifie et soigne les maladies, les blessures et les malformations des dents et des gencives. Il prescrit et administre des soins préventifs. Il peut être appelé à pratiquer certaines interventions chirurgicales telles que l'extraction des dents. Enfin, le champ de la recherche lui est également ouvert.

Les dentistes présentant des aptitudes et des goûts particuliers peuvent poursuivre des études de deuxième cycle et s'orienter dans l'une des dix spécialités reconnues par l'Ordre des dentistes du Québec.

Les spécialités reconnues par l'Ordre

  • Le chirurgien buccal et maxillo-facial fournit des soins chirurgicaux plus poussés que ceux de la dentisterie traditionnelle, par exemple lorsqu’une personne a subi un accident ou présente des défauts ou des malformations de la mâchoire et des os du visage.
  • Le dentiste pédiatrique se spécialise dans le diagnostic, la prévention et le traitement des maladies, des anomalies et des accidents buccodentaires chez les enfants, de la naissance à l’adolescence.
  • Le dentiste spécialisé en santé communautaire se consacre au développement et à la gestion des programmes communautaires de santé dentaire publique.
  • L’endodontiste s’intéresse notamment aux traitements relatifs à la chambre pulpaire, soit la cavité centrale de la dent contenant la pulpe dentaire, les nerfs et les vaisseaux, et aux canaux radiculaires, qui transportent les vaisseaux sanguins et les nerfs vers la pulpe de la dent. Il est le spécialiste du traitement de canal.
  • L’orthodontiste voit au diagnostic, à la prévention et à la correction des anomalies de position des dents et des os pouvant causer des malocclusions (malposition des dents), soit les déviations du contact des dents, dans un but fonctionnel et esthétique. Il est le spécialiste des appareils correcteurs fixes, communément appelés « broches », et des appareils correcteurs amovibles.
  • Le parodontiste est le spécialiste du diagnostic, de la prévention et du traitement des maladies des gencives et de l’os qui supporte les dents.
  • Le pathologiste buccal et maxillo-facial se consacre au diagnostic clinique et microscopique, à la gestion et au traitement principalement non chirurgical des maladies et des problèmes physiologiques ayant des manifestations au niveau de la bouche ou de la mâchoire.
  • Le prosthodontiste restaure ou remplace les dents naturelles au moyen, notamment, de prothèses, de facettes, de couronnes et de ponts qu’il conçoit et pose.
  • Le radiologiste buccal et maxillo-facial se spécialise dans l’interprétation d’images obtenues à l’aide de diverses technologies d’imagerie en vue d’établir un diagnostic radiologique des maladies de la cavité buccale, des mâchoires et du visage.
  • Le spécialiste en médecine buccale est l’expert du diagnostic et du traitement non chirurgical des maladies et des lésions de la bouche ainsi que du mauvais fonctionnement de l’appareil de la mastication (articulations, muscles, occlusion des dents, langue, etc.).

Conditions et lieux de travail

La grande majorité des dentistes exercent en cabinet privé. Ils déterminent donc eux-mêmes leurs conditions et leurs heures de travail. Une étude réalisée par l'Ordre des dentistes du Québec en 2006 a révélé que les dentistes travaillent en moyenne 36,1 heures par semaine, dont 31,5 heures aux soins directs aux patients. La majorité des dentistes, soit 83 %, exercent leur profession dans un seul lieu de travail, alors que 14 % exercent dans deux lieux de travail et près de 3 % dans trois lieux.

Outre les cabinets privés, certains dentistes œuvrent dans le secteur public, particulièrement dans le champ de la prévention et de la santé dentaire communautaire. D'autres dentistes optent pour une carrière dans le domaine administratif ou pédagogique, plus particulièrement au sein des facultés de médecine dentaire. Enfin, la profession compte environ 55 % d'hommes et 45 % de femmes. Il est possible de consulter des statistiques sur la profession.

Habiletés requises

Le dentiste doit faire preuve d'une grande dextérité manuelle pour exécuter l'ensemble des actes dentaires. Il doit avoir une résistance physique supérieure et être capable d'une concentration soutenue pendant de longues périodes.

Sur le plan professionnel, le dentiste doit avoir confiance en lui, car il doit régulièrement prendre des décisions importantes pour la santé buccodentaire de ses patients.

Enfin, le dentiste est toujours en contact avec le public. Il doit donc avoir de la facilité à entrer en communication avec les autres, être capable de vulgariser des informations complexes, faire preuve de patience et adopter une attitude respectueuse envers le public.